Immigration : L'Espagne fait tomber un réseau d’esclavage et signe un accord avec l'Allemagn



Images de l'opération de la police espagnole avec Europol - Crédits : Europol

Les médias français annoncent que la police espagnole, assistée d'Europol, a fait tomber fin juillet un réseau criminel qui acheminait en Europe des migrants africains à des fins d'esclavage. En parallèle, les gouvernements espagnol et allemand ont annoncé la signature, mercredi 8 août, d'un accord de retour des migrants enregistrés sur le sol ibérique.

Chute d’un réseau d’esclavage

C’est une information révélée ce jeudi 9 aout par Europe 1 : "un vaste réseau d'esclavagisme moderne vient de tomber entre l'Espagne et la France". Le réseau opérait à la frontière française, dans le pays basque espagnol. "Au total, sept suspects ont été arrêtés lors d'un coup de filet mené principalement dans la région de Saint-Sébastien, au nord de l'Espagne".

Dans une mécanique bien huilée, "les trafiquants leur fournissaient de faux papiers, organisaient leur transfert jusqu'en Espagne par de petits bateaux". La suite s’apparente à de l’esclavage : "l’Espagne était en quelque sorte la dernière ‘gare de triage’ de ces candidats à l’exil avant leur passage en France". Les migrants étaient, à partir de là, "employés clandestinement ou pris en main par d’autres réseaux spécialisés dans la mendicité" [Le Parisien].

Jose Nieto Barroso, l’inspecteur en chef chargé du renseignement et de l’analyse des risques au sein de l'unité centrale de lutte contre l'immigration illégale, précise la finalité d’un tel trafic au micro d’Europe 1 : "il y a des gens en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, qui vont acheter quatre, cinq, sept personnes africaines et ils les envoient devant les portes des églises, des supermarchés pour mendier ou bien ils les font travailler dans des écuries".

L’Espagne et l’Allemagne trouvent un accord de retour

Quelques heures avant ces révélations de la presse française, la porte-parole du ministère de l'Intérieur allemand Eleonore Petermann a annoncé la signature d'un accord de retour de migrants entre l'Espagne et l'Allemagne. Madrid s'est ainsi engagée "à reprendre les migrants arrivant en Allemagne mais déjà enregistrés sur son sol", indique Europe 1. "Les migrants pourront être renvoyés en Espagne dans un délai de 48 heures", a précisé Mme Petermann. De son côté, l’Espagne n’a demandé "aucune contrepartie".

source: touteleurope.eu

#Europe #Immigration #esclavage #Espagne

Nous sommes soutenus
Nous contacter
Adresse

CIED 06 en PACA
Avenue Miss Pell
06260 Puget-Théniers
France

Par la Commission européenne

Tel: 04 93 03 16 01

Email: cied.paca@gmail.com

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • YouTube Social  Icon

Ce site a été créé avec le CMS Wix.com par le CIED-PACA  Alexandre Certari