Emmanuel Macron veut prendre la tête des progressistes européens



Emmanuel Macron et Lars Løkke Rasmussen - Crédit : @EmmanuelMacron / Twitter

Très attendu, Emmanuel Macron a prononcé un long discours en ouverture de la conférence

annuelle des ambassadeurs de France, lundi 27 août. Sur les questions européennes, le chef de l’État a notamment insisté sur les avancées relatives à l'Europe de la défense, parlant d’une Union européenne "qui ne peut plus remettre sa sécurité aux seuls Etats-Unis".

Concernant le voisinage de l’Europe, M. Macron a affirmé vouloir conserver de bonnes relations avec le Royaume-Uni après le Brexit, mais en rappelant qu'elles ne devront pas se faire "au prix de la dissolution de l’Union européenne".

Le chef de l'État a enfin fait référence aux populismes et aux partis d’extrême droite, dont la montée en puissance se poursuit dans de nombreux pays de l’Union. C’est d'ailleurs notamment dans l'optique de construire une alliance progressiste que M. Macron s'est envolé le lendemain pour une visite au Danemark, qui ne partage toutefois l'ensemble de ses vues sur l'approfondissement de l'intégration européenne.

Après Copenhague, la tournée diplomatique du président s’est poursuivie mercredi 29 août en Finlande. Et le 6 septembre, c'est au Luxembourg que se rendra M. Macron.

#EUROPE #MACRON #FRANCE